Réaliser son projet Combattre l'humidité Construire en bois
Les dangers dans la maison Isolation et chauffage Aménager une terrasse
Lutter contre le bruit Construire en vert Se protéger des cambrioleurs

 

 

 

ISOLATION ET CHAUFFAGE

Les principes d'une bonne installation
- Quand isolation et ventilation vont de paire !
- Quel chauffage choisir ?
- Chauffage central ou chauffage électrique ?
- Gérer votre chauffage

Les nouveaux atouts du chauffage électrique
- L'offre rénovation
- Nouvelles techniques de chauffage : VIVRELEC
- Pas d'eau dans le gaz


Réalisation : H. CHAPOLARD

L'intérieur de la maison est un environnement où l'homme recréait un climat qui le protège du froid et du chaud. Une bonne installation thermique nécessite de prendre en compte de nombreux paramètres dont les caractéristiques de la construction.

Un chauffage confortable peut être économique même en tout électrique.
VIVRELEC en apporte la preuve avec des réalisations dont la dépense est inférieur à 20f au m2 par an soit 2.000 f pour une maison de 100 m2. Il n'y a pas de miracle à cette performance, simplement la mise en oeuvres de solutions intelligentes.

Si vous faîtes construire, soyez exigeant avec le constructeur ou l'architecte. Demandez précisément ce qui est prévu. Si vous habitez un logement existant avec un chauffage déficient ou trop cher, il existe aussi de nombreuses solutions pour améliorer cette situation.

Pour vous aider, RENOV vous présente les principes d'une installation performante de chauffage et les nouveaux atouts du chauffage électrique.

Les principes de base d'une bonne installation
Pour réaliser un chauffage économique et confortable, vous devez :
· Mettre en place une isolation renforcée et une aération du logement
· Choisir un système de chauffage performant
· Gérer l'énergie avec efficacité
menu

QUAND ISOLATION ET VENTILATION VONT DE PAIRE !
A coté du système de chauffage, deux éléments sont primordiaux pour atteindre un bon niveau de confort et des économies d'énergies : l'isolation et la ventilation.

Nous rappelons ici quelques principes de base d'une bonne conception.


L'ISOLATION DU BATIMENT.
Il faut traiter toutes les parois en contact avec l'extérieur. L'épaisseur des isolants doit être calculée en fonction des matériaux mis en place et des performances à atteindre. Aussi, les dimensions notées ci-après n'ont qu'une valeur indicative.

Baies ouvrantes : choisissez des ouvrants avec rupture de ponts thermiques équipés d'un double vitrage peu émissif. Le double vitrage a une épaisseur minimale de 20mm (6 - 6 - 8 par exemple.. Pour une meilleur isolation phonique, les deux verres ont des épaisseurs différentes)

Murs opaques :
· L'isolation par l'extérieur offre l'avantage d'une bonne inertie thermique et supprime les ponts thermiques. En été votre maison tend à rester fraîche.

· L'isolation par l'intérieur permet de chauffer rapidement la maison. Il faut alors limiter au maximum les ponts thermiques qui ne peuvent toutefois être totalement traités. L'épaisseur de l'isolant, (comme pour l'isolation par l'extérieur) est de l'ordre de 8 à 10 cm.

· Les monomurs en béton cellulaire ou en biobriques. Le mur est en lui-même isolant. Les biobriques offrent l'avantage de réguler naturellement l'humidité. L'épaisseur à prévoir est de 30 à 35 cm.

L'isolation du toit ou des combles.
L'épaisseur de l'isolant est de l'ordre de 20 cm. Il y a lieu de prévoir un vide d'air entre l'isolant et le matériaux de couverture. Si vous utilisez des laines minérales, prévoyez un film étanche à l'air entre l'isolant et l'intérieur de la maison.

L'isolation des planchers
Il est indispensable d'isoler le plancher du rez-de-chaussée surtout s'il est sur terre plain. L'épaisseur de l'isolant à prévoir est de 8 à 12 cm.


La ventilation

On tend trop souvent à vouloir faire de la maison une boîte étanche. Il est vrai qu'une ventilation mal conçue entraîne des courants d'air qui nuisent au confort. La ventilation a donc mauvaise presse.

Pourtant une bonne ventilation est indispensable au plan hygiénique et nécessaire à notre bien être. Elle assure un renouvellement de l'air et chasse l'humidité.

Il faut que cette installation soit conçue par un professionnel avec du matériel performant incluant des bouches hygroréglables ou auto réglables.

L'air neuf arrive par les pièces principales. L'air vicié est évacué par les pièces humides. La ventilation se déclenche en fonction de l'humidité dans la maison.

Une ventilation peut être bruyante. Aussi, choisissez un matériel silencieux et installez le dans un emplacement adéquat.

Le saviez-vous ?
L'humidité à l'intérieur d'une maison habitée est toujours plus importante qu'à l'extérieur. Cette humidité est liée non seulement à nos activités (cuisine, bains…) mais aussi à notre respiration et transpiration.

menu

QUEL CHAUFFAGE CHOISIR ?

Lorsque que l'on construit une maison, l'une de nos interrogations porte sur le mode de chauffage, l'investissement qu'il représente, son coût de fonctionnement et le confort qu'il apporte.

En dehors même du type d'énergie, plusieurs systèmes de chauffage peuvent être envisagés qui vous assurent un confort quelque peu différent.


LES APPAREILS

Le plancher chauffant
Beaucoup de préjugés sont liés à ce type de chauffage. Il est vrai qu'il y a trente ans, les premiers chauffage par le sol étaient peu confortables et pouvaient provoquer des gènes, la température du plancher était trop élevée.

Aujourd'hui, la température maximale au sol autorisée est de 28°. C'est un chauffage performant et confortable.

Il peut être électrique ou à eau chaude. Ce chauffage agit par rayonnement.
Contrainte : il est souhaitable de tenir compte de l'emplacement du mobilier.
Idéal : séjour, salle à manger

Le plancher chauffant/rafraîchissant
Ce type de chauffage est idéal car il permet en été de rafraîchir la maison sans installation de climatisation. C'est une pompe à chaleur qui assure chauffage et rafraîchissement de l'eau qui court dans les planchers. Les calories sont prises ou rejetées dans l'air à l'extérieur de la maison. C'est un chauffage particulièrement économique à l'usage.
Contrainte : idem au plancher chauffant.
Idéal : grande maison

Le saviez-vous
Votre réfrigérateur est une pompe à chaleur. Les calories sont prises à l'intérieur de votre frigo et transférées à l'extérieur. C'est pourquoi, à l'arrière se dégage de la chaleur.
Le plancher chauffant/rafraîchissant fonctionne sur le même principe avec la possibilité de rendre réversible le système. L'autre grand avantage de ce système est sa très faible consommation d'énergie.

Plafond chauffant
Très confortable, il agit par rayonnement. Il est composé d'un film tendu au-dessus du plafond recouvert d'une couche d'isolant.
Idéal : circulations, séjour

La climatisation réversible
Elle vous chauffe ou vous refroidit. A vous de choisir. Il peut s'agir du traitement de l'air d'une pièce ou de toute la maison.
Contraintes : passage de gaine pour une climatisation générale, évacuation des condensats.
Idéal : toutes les pièces principales

Convecteurs
La convection est un mouvement d'air créée par une différence de température. Préférez des convecteurs électroniques à sortie frontale ELEXENCE (marque de qualité)
Idéal dans les chambres et cuisines

Radiateurs
Chauffage central ou électrique le radiateur agit en partie par rayonnement(30%) et par convection. C'est un chauffage confortable et de fait assez classique. Comme pour les convecteurs, choisissez un appareil avec sortie frontale.
Idéal : toute pièce

Panneaux rayonnants
Voir radiateur.
Idéal dans les salons et séjour.

Accumulateurs
Le principe est l'accumulation de la chaleur aux heures creuses et sa restitution aux heures pleines.
Un abonnement particulier EDF est nécessaire pour bénéficier économiquement de ce système.
Contrainte : dimension des appareils.
Idéal dans les grandes pièces

Radiateur soufflant
Chauffe en quelques minutes votre salle d'eau. Certains appareils servent aussi de sèche cheveux
Idéal dans les salles de bains.

Chaudière
Choisissez une chaudière marquée CE, basse température ou à condensation avec allumage électronique. Elles utilisent la chaleur continue dans la combustion du gaz et elles ont un rendement supérieur à 86%.
Les chaudière au sol sont plus robustes et plus puissante que les chaudières murales.
GDF vous propose trois type de solutions : Climalin, Climadou ou Climatop.

menu


CHAUFFAGE CENTRAL OU CHAUFFAGE ELECTRIQUE, QUE FAUT-IL CHOISIR ?

Chaque mode de chauffage a ses qualités et ses contraintes. Le chauffage traditionnel -gaz ou fuel- est une valeur sure avec un investissement de départ important. Le chauffage électrique longtemps décrié, a engagé une vrai révolution qui le rend confortable et économique à l'usage.

La comparaison économique
D'un point de vue purement économique, il faut prendre en compte l'ensemble des dépenses investissement/fonctionnement et faire le calcul sur 10 ans.

A partir de l'année prochaine, la réglementation pour l'isolation et la ventilation des logements va être renforcée. Quel que soit le type de chauffage, il n'y aura donc plus de différences de coût dans les travaux d'isolation.

Chauffage central
Pour votre calcul, prenez en compte la réalisation de l'installation elle-même et des travaux annexes
· cheminée et son tubage si nécessaire.
· terrassement pour une citerne gaz ou fuel,
· terrassement et l'amenée du fuel ou du gaz jusqu'à la maison

Calculez également les dépenses annuelles liées à l'usage :
· entretien de la chaudière et le nettoyage du brûleur
· ramonage régulier de la chaudière
· location éventuelle de la citerne

Chauffage électrique
Il a la réputation d'être cher à l'usage depuis les années 70 lorsque de nombreuses installations ont été réalisées en dépit du bon sens. Depuis 3 ans des nouveaux labels fixent des nouveaux niveaux de qualité. Des installations ont vu le jour démontrant qu'une maison peut être chauffée électriquement pour moins de 25 francs par an au m2 (voir VIVRELEC).
Rénovation ou construction neuve, exigez les labels " Promotelec Habitat existant " ou VIVRELEC qui vous garantiront confort et économies.

Le saviez-vous ?
Le chauffage électrique représente de 45% à 50% de votre facture d'électricité.
EDF vous propose de faire appel à un professionnel conventionné qui saura réaliser une installation labélisée. Vous bénéficierez alors d'un label Promotelec Habitat existant ou d'un label Vivrelec (installation neuve). Ces labels vous permettront d'être certain du niveau technique de l'installation et vous pourrez bénéficier de primes et de prêts bonifiés.

L'offre commerciale des différents fournisseurs d'énergie varie dans le temps. Il semble bien cependant que le coût investissement/fonctionnement soit sur 10 ans comparable quelle que soit l'énergie pour une installation réalisée dans des bonnes conditions. Avantage quand même à la pompe à chaleur qui permet de bénéficier d'un système chauffant/rafraîchissant pour un coût très économique à l'usage.

menu

GERER VOTRE CHAUFFAGE
Chauffez-vous votre maison de la même manière le jour ou la nuit, dans toutes les pièces, en votre présence ou absence ?

Par cette simple question, on voit bien que la gestion d'énergie a un rôle indispensable. Vous réglez votre programmateur en fonction des différentes pièces et de votre mode de vie. Cet outil vous assure une grande souplesse d'utilisation et des économies importantes.
menu

LES NOUVEAUX ATOUTS DU CHAUFFAGE ELECTRIQUE

L'OFFRE RENOVATION

Retrouver un chauffage de qualité dans l'habitat ancien.
Une chaleur douce et homogène et des consommations raisonnables, voilà ce que vous attendez de la rénovation de votre chauffage électrique - ou de l'installation d'un système de chauffage électrique dans votre maison "ancienne".
Envisagez de faire évoluer son installation de chauffage sans considérer l'isolation ou l'installation électrique pourrait amener des déceptions. Pour éviter cela, une démarche globale est désormais recommandée par EDF, en partenariat avec les électriciens et les professionnels du bâtiment.
Cette démarche consiste à accompagner le propriétaire, souhaitant améliorer son installation de chauffage, du début, le bilan préalable, à la fin, la démarche de certification, en passant par le choix de la solution de chauffage.
La démarche est proposée au propriétaire lors d'un premier contact avec son conseiller EDF ou avec un professionnel. Elle est proposée dans la mesure où elle peut apporter des solutions satisfaisant à ses attentes et contraintes.

Un état des lieux : le bilan rénovation électrique
Pour définir ces solutions, un bilan du logement est d'abord effectué. Il concerne non seulement le système de chauffage et sa programmation, mais également, l'isolation, la ventilation, la production d'eau chaude et l'installation électrique.
Le bilan est effectué par un professionnel du bâtiment (électricien, ingénieur d'un bureau d'études, architecte) partenaire d'EDF.
En fonction de ce bilan, des souhaits et du budget du client, le professionnel proposera des solutions à privilégier pour améliorer les performances du chauffage : changement d'appareils de chauffage, renforcement de l'isolation, etc. Le client pourra ainsi comparer l'intérêt des différentes solutions en termes d'investissement, de confort apporté et de réduction des dépenses de chauffage.
L'ensemble, bilan thermique et technique et proposition de solutions cohérentes avec les attentes du client, est appelé bilan rénovation électrique.

Une aide au choix de la solution : les conseils techniques
La variété des appareils de chauffage électrique permet de répondre à la diversité des attentes des clients.
Le conseiller EDF et les professionnels partenaires vont apporter leurs conseils pour faciliter le choix de la solution la mieux adaptée : convecteurs, radiateurs à inertie, radiateurs à accumulation, panneaux rayonnants, plafonds et planchers rayonnants, systèmes thermodynamiques associant chauffage et climatisation, etc.

Un plan de financement et des aides financières
Ils peuvent ensuite proposer, à leur client, un montage financier du projet.
EDF peut verser des aides financières pour la rénovation des installations de chauffage électrique.
Le montant des aides est calculé en fonction des travaux réalisés et de la performance obtenue.
En plus des aides spécifiques, EDF propose un prêt très avantageux. Il finance jusqu'à 100 % des travaux de rénovation pour un montant allant jusqu'à 140 000 F. Son taux peut être baissé grâce à l'aide financière d'EDF. C'est le système de crédit Projélec mis en place par EDF en partenariat avec l'établissement financier Cofidis.

Une qualité garantie par le Label Promotélec
La qualité des travaux effectués peut être certifiée par Promotélec, organisme indépendant.
Le Label Promotélec habitat existant est délivré après contrôles systématiques en fin de chantier. Des contrôles en cours de chantier sont parfois réalisés. Les contrôles portent sur l'isolation thermique et la ventilation, l'installation électrique, les équipements de chauffage et d'eau chaude, et la programmation des appareils.
L'aide financière d'EDF est majorée dans le cas de travaux labellisés.

Pour se familiariser avec son nouveau chauffage, le Conseil Confort Électrique
Pour aider le client à utiliser au mieux sa nouvelle installation, l'électricien qui a réalisé les travaux effectue une visite gratuite à domicile. C'est le Conseil Confort Électrique. Le client est ensuite recontacté au bout d'un an pour confirmer que tout fonctionne selon ses souhaits.

menu

NOUVELLES TECHNIQUES DE CHAUFFAGE : VIVRELEC

Le chauffage électrique dans le neuf connaît une évolution technologique majeure avec la mise en place depuis deux ans des solutions VIVRELEC.
En rupture avec le chauffage électrique " traditionnel " VIVRELEC est identifié par un label et garantit une performance désormais prouvée alliant confort, souplesse et économies.

Les premiers résultats chiffrés de cette démarche sont saisissants :
· 200.000 logements équipés depuis trois ans
des dépenses de chauffage en chute libre pour les utilisateurs pouvant être inférieur à 25f/ m2 par an soit moins de 2500 F pour 100 M2.

Les équipements de la maison, concernés par le chauffage, ont été repensés en profondeur pour privilégier la performance. L'installation thermique répond à des critères strictes qui vous assurent un chauffage fiable et de qualité.

Avec VIVRELEC, vous pouvez choisir votre confort. Vous bénéficiez dans tous les cas :
· d'un système de chauffage performant et invisible (pour les versions 2 et 3)
· d'une isolation renforcée de 10 à 30% par rapport au seuil réglementaire
· d'une ventilation contrôlée
· d'une gestion " intelligente " des appareils de chauffe

UNE GAMME DE SOLUTIONS
VIVRELEC est une gamme de solutions de chauffage organisée en trois familles

Vivrelec 1
C'est la solution la plus classique en apparence avec des convecteurs " Elexence " et des panneaux rayonnants dans les pièces principales
Idéal dans le cadre d'un budget serré

Vivrelec 2
Le chauffage est invisible. Les appareils au mur ont disparus au profit de plancher rayonnant ou de plafond chauffant. La chaleur est douce et répartie.
Idéal pour un budget moyen

Vivrelec 3
Climatisation réversible ou plancher chauffant rafraîchissant vous apportent un confort d'hiver comme d'été à bas prix. La pompe à chaleur ou système " thermodynamique " ne produit pas de calories ou de frigories mais se contente de les transférer entre l'extérieur et l'intérieur.
Idéal pour les grand logement

On peut aussi mixer les solutions en fonction de sa manière de vivre et par exemple : plancher chauffant dans le séjour, convecteurs dans les chambres, radiateurs soufflant dans la salle d'eau.

EDF accompagne ses clients par une prime qui peut atteindre 160 francs au m2 et par un service de mise en mains de l'installation appelée " Conseil Confort Electrique ". L'électricien qui a réalisé les travaux ou le conseillé EDF de votre agence se met à votre disposition pour répondre à vos questions et vous donner des conseils d'utilisation. Un bilan vous est proposé un an après l'achèvement des travaux, de manière de vérifier votre satisfaction.

DES EXEMPLES PARLANTS

Exemple 1 : Appartement de 68m2 en Seine Saint-Denis.
L'appartement est équipé de convecteurs et bénéficie d'une très bonne isolation thermique de 30% supérieur au seuil réglementaire. Le système de programmation très simple permet d'ajuster au mieux la température du logement en fonction des jours et heures d'occupation.
Après un an d'utilisation, les chiffres parlent d'eux-mêmes : 1.250 francs T.T.C de facture de chauffage sur 12 mois.

Exemple 2 : Maison de 118 m2 dans les Côtes d'Armor
La maison est équipée d'un plancher chauffant/rafraîchissant.
La chaleur est douce et bien répartie pendant l'hiver. L'été, la température du logement reste fraîche.
Le coût d'exploitation de ce système de chauffage est de 2.500 francs T.T.C. pour l'année

Exemple 3 : Maison de 98 m2 dans l'Ain
L'architecte a mis en place un plancher rayonnant sur tout le rez-de-chaussée, des convecteurs à l'étage avec une isolation renforcée (+23% par rapport à la réglementation).
Avec une température moyenne de 21,5°, le poste annuel du chauffage est de 3.600 francs T.T.C.


COMMENT DEMANDER ET OBTENIR LE LABEL
En amont des travaux, l'étude thermique réalisée par l'architecte ou le bureau d'étude est contrôlée par PROMOTELEC qui donne un accord préalable si le programme des travaux est conforme au label VIVRELEC.
En cours de travaux et en fin de chantier, PROMOTELEC procède à des contrôles systématiques. A la réception des ouvrages, PROMOTELEC délivre le label VIVRELEC.
Dans la pratique c'est votre constructeur ou de votre architecte qui le plus souvent va demander le label VIVRELEC et faire les démarches nécessaires à cet effet.

pour en savoir plus :
EDF : votre centre EDF-GDF ou le 0801 126 126

menu

PAS D'EAU DANS LE GAZ


chaudière "viesmann"

Chaudière à condensation
Les chaudières à condensation utilisent la chaleur latente contenue dans la vapeur d'eau que produit la combustion du gaz. Le rendement de ce type de matériel dépasse les 85 %. Elles sont conseillées avec l'installation d'un plancher chauffant.

Bon à savoir
Plus la température de la chaudière est basse, plus la consommation de gaz est faible (même principe que la consommation d'essence en voiture, qui baisse avec la vitesse). Attention cependant, seules certaines chaudières supportent une basse température, en l'occurrence inférieure à 60°. Une basse température garantit un plus grand confort, la chaleur se répartissant mieux. Il faut cependant calculer en conséquence l'importance des émetteurs.


A
plusieurs reprises, nous avons évoqué ici les nouveaux atouts du chauffage électrique. Dans les années 70, la plupart des installations de ce type se sont caractérisées par un inconfort persistant associé à une facture prohibitive. Aussi nous a-t-il fallu saluer les réels efforts engagés par EDF depuis quatre ans auparavant pour améliorer la satisfaction des usagers. Le chauffage central au gaz bénéficie depuis longtemps d'une bonne image auprès des particuliers comme des professionnels. Cette énergie, peu chère et peu polluante, n'avait nul besoin d'engager une révolution.

Pourtant, depuis quelques années, les industriels et Gaz de France ont mis au point des produits de plus en plus performants.
Les avantages du chauffage au gaz sont largement connus : facture de consommation réduite et confort incontestable pour les usagers. A côté des installations traditionnelles avec radiateurs, il est possible de réaliser un chauffage par le sol ou encore de le coupler avec le bois ou le solaire.
Aujourd'hui, les chaudières sont très performantes et présentent des rendements très élevés.
Hier, les constructeurs proposaient une isolation réduite pour ce type de chauffage.
Aujourd'hui, pour des raisons d'environnement et de confort, il est recommandé d'isoler correctement sa maison, d'installer un système de ventilation (VMC) et un gestionnaire d'énergie (thermostat, programmation, sonde…). La veilleuse a disparu au profit d'un système d'allumage électronique abaissant la consommation d'énergie et améliorant ainsi la sécurité.

Les dangers du gaz !
Le gaz, comme l'électricité d'ailleurs, est dangereux et supporte mal le bricolage. Il est donc nécessaire de faire appel à un installateur qualifié pour effectuer d'éventuelles modifications de l'installation. En cas de doute, il est préférable de faire venir un conseiller Gaz de France.
Concernant les ventilations, il ne faut en aucun cas les obstruer sans l'avis d'un professionnel compétent.
Les risques d'explosion ne concernent que les candidats au suicide mais aussi les installations vétustes ou bricolées. Une installation conforme est une installation sûre !

Chaudière au sol ou murale ?
Les chaudières murales sont peu encombrantes. Leur poids est de l'ordre de 50 kg et leur dimension avoisine les 80 cm x 40 cm x 40 cm. La largeur peut doubler s'il s'agit d'une chaudière avec ballon d'eau chaude sanitaire. Leur puissance varie de 8 à 35 W. La chaudière la plus répandue est de 23 W. Pour une moindre consommation, il est recommandé de choisir une chaudière avec puissance variable de 8 à 23 W qui s'adapte aux besoins.
Une chaudière murale peut être installée même en l'absence de conduit classique d'évacuation. Il s'agit d'un système appelé dit " à ventouse " qui traverse le mur ou le toit. La chaudière peut ainsi être installée dans un placard.
Les chaudières au sol en fonte ou en acier pèsent environ 150 kg. Leur puissance varie de 15 à 70 kW ou plus. Elles sont robustes et sont généralement installées dans une annexe de la maison.

Eau chaude
Préférez les chaudières munies d'un ballon d'eau chaude de stockage. La production d'eau chaude sera constante et sans surprise, quel que soit le nombre d'utilisateurs simultanés, et la chaudière pourra être de moindre puissance.

Déterminer la puissance
Dans une maison moyennement isolée, il faut compter 28 à 35 W au m3. La puissance de chaque radiateur est calculée ainsi : pour une chambre de 15 m_ avec une hauteur de plafond de 2,60 m, la puissance de chauffe doit atteindre entre 1100 et 1365 W pour une température de 50°.
Pour les appartements d'une hauteur traditionnelle (2,50 m), il est simple de calculer une puissance de 80 à 100 W au m2.
La production d'eau chaude est énergivore. Il faut donc calculer la puissance de la chaudière en tenant compte du nombre d'occupants.
Pour une ou deux personnes, on prévoit généralement une chaudière de 23 kW. Pour les familles plus grandes, une chaudière de 28 kW est souvent préconisée.

Trois labels pour s'y retrouver
Pour vous y retrouver, Gaz de France propose une classification d'installations. Climalliance est déclinée en trois niveaux de labels. Pour ces trois labels, un thermostat d'ambiance à horloge et des robinets thermostatiques permettent de bien réguler la température de chaque pièce de la maison.
Le niveau standard : Climalin
Chaudière murale avec production d'eau chaude sanitaire et radiateurs en acier.
Le niveau confort : Climadou
Chaudière au sol ou murale avec ballon d'eau chaude sanitaire et radiateurs en fonte, ce qui donne une plus grande inertie thermique à l'installation.
Le meilleur du confort :
Climatop Chaudière au sol ou murale avec ballon d'eau chaude sanitaire, plancher chauffant ou radiateurs chaleur douce. Climatop propose aussi un régulateur de température piloté par une sonde extérieure. Celle-ci enregistre les changements climatiques au-dehors, ce qui permet d'anticiper l'éventuel déclenchement de la chaudière.
Les architectes proposent fréquemment le chauffage central au gaz naturel car il est facteur de confort. L'importance des dépenses de l'installation est compensée par un coût réduit d'utilisation. Nul doute donc que cette énergie reste en vogue et renforce ses positions dans l'habitat individuel pour les années à venir.

Vocabulaire
Emetteur : qui émet de la chaleur ; généralement, radiateur ou plancher chauffant.
Inertie thermique : les matériaux lourds stockent l'énergie et la restituent dans le temps. L'inertie thermique est généralement perçue comme un facteur de confort et d'économie.

Retour en haut